Laboratoire

Tests en laboratoire et témoignages

Synthèse des tests effectués en laboratoire par le Prof. Dr. Lievens – VUB

Contexte et objectif :

La stimulation électrique des muscles peut jouer un rôle important au cours du processus de la rééducation et de l’entraînement sportif. Pourtant, cette technique est accueillie avec beaucoup de scepticisme parce que des doutes subsistent sur son efficacité. Le problème est dû au fait que, souvent, des paramètres incorrects sont mis en oeuvre lors de la stimulation.

Sujets d’expérience

Les expériences ont été effectuées aussi bien sur des animaux que sur des humains.

Méthode

Toutes les contractions musculaires provoquées par stimulation électrique sont enregistrées au moyen d’un transducteur de puissance et traitées via un programme informatique. L’amplitude, la durée de l’impulsion et la fréquence sont modifiées, séparément, tandis que d’autres paramètres restent constants. Vu que toutes les variables sont normalement distribuées, le test statistique ‘t’ a pu être appliqué. Tous les résultats sont ensuite comparés, afin de vérifier si l’augmentation de la durée de l’impulsion ou de l’amplitude génère une production de
puissance plus élevée. Les pics les plus importants, obtenus avec une petite amplitude et une impulsion de longue durée, ont été confrontés aux pics obtenus avec une large amplitude et une durée d’impulsion plus courte. Ainsi, nous constatons un accroissement significatif de la production de la puissance musculaire au moyen d’une impulsion de 10 msec et d’une intensité de 7 mA.


Résultats

La production maximale de puissance a été enregistrée avec une durée d’impulsion de 10 millisecondes et une fréquence de 50 Hz. Pousser l’intensité à un niveau supérieur n’a pas donné de résultats plus intéressants.

Témoignages

Résultats des tests pratiqués au Centre de rééducation de Knokke : Gezondheidszorg Oostkust vzw – Knokke-Heist –

Résultats concernant les cas de la maladie de Guillain-Barré et de tétraplégie. Centre de rééducation en orthopédie, neurologie et cardiologie. Centre hospitalier OLV Ter Linden, Knokke-Heist et Centre hospitalier Koningin Fabiola, Blankenberg.


Tests effectués sous la direction de Dr. Peuteman, chef de service du centre de réadaptation fonctionnelle.

A. Patient présentant une paralysie au niveau des membres supérieurs et inférieurs, suite à la maladie de Guillain-Barré.

Ce patient est en phase de récupération. Il a subi un traitement de stimulation électrique traditionnelle pendant un mois. On est passé, ensuite, également durant un mois, à la stimulation musculaire EMS-X Real E-MUST quotidienne des muscles fléchisseurs et extenseurs des mains, des quadriceps et des muscles élévateurs des pieds.


Résultats : amélioration spectaculaire perceptible dans les bras et les jambes, dans un laps de temps très court, comparé aux systèmes traditionnels. Le reste du traitement n’a pas été modifié. Le patient récupère rapidement et ressent, après chaque traitement, les effets
bénéfiques de la stimulation musculaire durant une longue période.


B. Personne tétraplégique. La peau est extrêmement sensible à la stimulation électrique traditionnelle (brûlures). Ce traitement ne peut plus s’effectuer que très sporadiquement au cours de la thérapie. Cependant, la stimulation électrique EMS-X Real E-MUST a pu s’appliquer pendant un mois, à raison de 4 x par semaine, sur les quadriceps, les élévateurs des pieds et les extenseurs des mains.


Résultats: Disparition des brûlures. L’intensité électrique élevée est bien supportée. La masse musculaire des quadriceps a augmenté de 5 % en un mois seulement. Plusieurs heures après le traitement, le patient ressent encore les bienfaits de la stimulation électrique
de ses muscles.


Cliquez ici pour obtenir le rapport des tests en format PDF


Résultats obtenus suite au traitement de 27 patients au Centre hospitalier de Alost : Algemeen Stedelijk Ziekenhuis - Aalst
Extrait du rapport des docteurs en médecine, E. De Witte et K. Scheerlinck, concernant les tests d’efficacité du Real E-MUST :
Cliquez ici pour obtenir le rapport des tests en format PDF


A. Traitement de 6 patients, présentant un déficit de la force des quadriceps par rapport à ceux de l’autre jambe, à cause d’un problème au genou. Les patients ont reçu un traitement de stimulation électrique musculaire, trois fois par semaine, à raison de 20 minutes par séance.
Résultats : développement de 5 à 15 % des quadriceps au bout d’un mois.


B. Traitement de 6 patients éprouvant un déficit des tendons de la patte d’oie par rapport à ceux de l’autre jambe, suite à des douleurs au genou. Les muscles des patients ont été stimulés 4 fois par semaine pendant 30 minutes. La période du traitement était d’un mois.
Résultats : la masse musculaire des tendons de la patte d’oie a augmenté de 10 à 20 % au bout du mois.


C. Traitement post-opératoire de 15 patients, suite au placement d’une prothèse de la hanche ou du genou.


Combinée à de légers exercices, une stimulation quotidienne (5 jours sur 7) de 15 minutes a été effectuée au niveau des quadriceps, des extenseurs de la hanche et des muscles de la cuisse sur une période de 15 jours. Des mesures ont été prises sur les quadriceps suite à
cette thérapie.
Résultats : augmentation du volume musculaire de 0, 5 à 1 cm au bout de 15 jours.


Ludo Dierickxsens – développement musculaire
Medical-Tec a choisi le champion cycliste belge Ludo Dierickxsens pour tester le Real E-MUST. Les recherches du Professeur Lievens nous ont convaincus et nous avons pensé que Ludo Dierickxens le serait également.

Toutefois, le médecin sportif de Ludo, poussé par un scepticisme de bon aloi, a fait effectuer un test comparatif sans nous en avertir, ni le Professeur Lievens. Ayant atteint le somme t de sa condition en fin de saison, nous avons soumis Ludo au premier examen kinesthésique
des quadriceps et des tendons de la patte d’oie.

Au cours des 4 semaines suivantes, Ludo a utilisé le stimulateur Real E-MUST, pendant une demi-heure, à raison de deux fois par semaine. Ce test a permis, contre toute attente, et au grand étonnement du médecin sportif de Ludo, de constater une augmentation de la capacité
musculaire du champion cycliste d’une moyenne de 16 %, tandis que la masse musculaire de certains muscles spécifiques s’est amplifiée de 34 %…